Financement participatif et numérisation ?

La communication des établissements culturels a évolué ces cinq dernières années. La reprise des codes de notre société actuelle est en plein développement. Les réseaux sociaux deviennent de véritables outils pour garder le lien avec certains types de publics ou pour en conquérir d’autres. Nous avons vu également fleurir à ce même titre des projets de mécénat participatif : à l’heure des coupes budgétaires et des réductions de personnels, certains projets ambitieux ne peuvent plus voir le jour sans une aide extérieure. Aujourd’hui, le mécénat se veut de plus en plus « participatif » : tout le public peut alors financer un projet en particulier qui lui tient particulièrement à cœur. Dans le secteur culturel, ce sont les campagnes de restauration qui ont d’abord fleuri sur internet : châteaux, églises, tableaux, sculptures…Les appels à participation communiquent sur le sauvetage de notre passé immobilier et mobilier à préserver. Le site Dartagnans est par exemple entièrement dédié […]

Retrouvez-nous au SITEM 2018

Pour la 2e année consécutive, Num & Patrimoines sera au salon du SITEM du 23-25 janvier 2018 aux Docks – Cité de la mode et du design (Paris, 13ème). Vous pourrez venir rencontrer Emeline Dodart au stand D36, dans la section Start-up. Ces trois jours seront l’occasion de mieux vous expliciter nos solutions d’accompagnement pour vos projets en numérisation : formation rendez-vous expert soutien ponctuel AMO Vous souhaitez une invitation pour le Salon des musées, des lieux de culture et de tourisme ? Envoyez-nous votre demande à contact@numetpatrimoines.fr et votre vœu sera exaucé !

Résultats de l’enquête sur la formation en numérisation

Nous avions lancé une enquête sur les formations suivies ou non dans le domaine qui nous concerne. Nous n’avions pas défini volontairement ce que nous entendions par « formation » car il importait d’avoir un maximum de retours sur les apprentissages existants du secteur. Présentation des répondants Cette enquête ouverte sur le printemps 2017 a réuni 98 répondants. Plus de participants permettraient aujourd’hui de corroborer ou au contraire d’atténuer les orientations qui se sont dégagées. La majorité des répondants sont issus du secteur public ou assimilé (fonctionnaire, contractuel(le), salarié(e) d’une association), puis, viennent celles et ceux qui travaillent dans le secteur privé, enfin une petite minorité sont en recherche d’emploi. Au sein du secteur public, le personnel des bibliothèques a principalement répondu, puis celui des musées, des archives, des établissements mixtes et enfin de la recherche.   Etat des lieux des formations passées Un tiers des répondants a déjà suivi un apprentissage […]

Pour en lire plus